Origines des noms de Bouzic et de certains de ses hameaux.

mardi 1er juin 2010
par  Jean Figarella
popularité : 17%

D’après un article de Louis-François GIBERT (Société d’Art et d’Histoire de Sarlat et du Périgord Noir", n°68, 1997).

Le nom de Bouzic se prête à une double interprétation. Il pourrait signifier bodiga (friche). Il signifierait alors un "lieu de défrichement". Selon une autre interprétation, le terme boos, issu du germanique, signifierait un rapport avec les sources. Cette interprétation serait confirmée par le toponyme de "Subouzit" qui se trouve dans la commune de Cénac, au-dessus de la source du ruisseau du Gouzon, à proximité de la Burague basse, non loin des Graves, dans les côteaux sud de cette commune.

La paroisse de Bouzic est répertoriée trois fois dans les archives du XIIIe siècle. Bouzic avait été rattachée à la bastide de Domme lors de la création de cette bastide en 1281. D’ailleurs les mesures de surface et de capacités utilisées à Bouzic furent celles de la bastide du Mont-de-Domme.

Le terme des Queyssiols provient du nom de la famille des Caychials (Un membre de cette famille, Raymond de Caychials fut notaire au XIVe siècle). Vivinières veut dire "oseraie", l’osier servant à faire des paniers ou à attacher la vigne. Pour Malecourse, voir l’article sur ce hameau

A travers l’histoire de Bouzic, on peut noter une permanence des patronymes. En 1625, 1626 on relève des Freytet (à Frajac, sur 6 feux, 4 sont des Freytet), des Maury, des Vielmon (4 familles Vielmon à La Franquie par exemple), des Maranes, des Delcamp, des Delpech (2 Delpech à Malecourse, 1 Delpech à La Derse) , des Lalande...Parmi ces noms, on retrouve les patronymes des premiers peuplements : Vielmon, Maranes, Freytet, Delpech, Lalande, Delcamp...

A suivre... Jean FIGARELLA.


Commentaires  forum ferme

Navigation

Articles de la rubrique

  • Origines des noms de Bouzic et de certains de ses hameaux.

Brèves

5 août 2010 - Une nouvelle rubrique est née !

Les chroniques bouzicoises apparaissent sur le site de Bouzic. Ne manquez pas les histoires (...)