Synopsis historique

dimanche 18 avril 2010
par  Jean-Paul Liégeois
popularité : 9%

Un prieuré bénédictin, dont le patron était St Barthélémy existait dès le XIième siècle et était rattaché à l’abbaye de Souillac (actuellement dans le Lot).
Jusqu’au XVIIième siècle, les cultures principales étaient céréalières, blé, seigle, avoine et orge. Début XVIIIième, la vigne fait son apparition et fera la richesse de Bouzic : il suffit de voir les magnifiques maisons en pierre présentes dans les villages sur les coteaux pour en être convaincu.
Fin XIXième, le phylloxéra s’abat sur la France et sur Bouzic et détruit le vignoble. Trop loin des régions d’exportation et de Bordeaux en particulier, la vigne ne sera pas replantée et n’existera plus que pour la consommation courante avant sa renaissance dans les années 1990 avec le Vin de Domme.
La population s’en ressentira et chutera de 750 à 500 habitants en 1900 pour descendre à moins de 150 habitants dans les années 1960, pour se stabiliser depuis.

Evolution démographique :

170118641901196219751982199019992007
775 732 507 174 141 128 133 132 134

Bouzic possède une belle petite église romane, de belles maisons nobles du Moyen-Age ou de la Renaissance à la Derse, Vivinières et Nadalie, de nombreuses maisons à pigeonniers, calvaires et four à pain ainsi que deux moulins sur le Céou.

JPEG - 131 ko
Maison noble à Vivinières.

Commentaires  forum ferme

Logo de GONTRAN
lundi 3 mai 2010 à 09h38 - par  GONTRAN

La vigne renaît depuis les années 1990. Va t-elle recréer la richesse à Bouzic et dans le
Périgord ? Bonne chose si on concilie la viticulture avec l’agriculture et la sylviculture.
Il faut les 3 activités pour garder un paysage varié ... avec quelques réserves naturelles
en + ? MH

Brèves

5 août 2010 - Une nouvelle rubrique est née !

Les chroniques bouzicoises apparaissent sur le site de Bouzic. Ne manquez pas les histoires (...)