Le Trou du Vent

dimanche 7 octobre 2012
par  Jean-Paul Liégeois
popularité : 13%

Mise en ligne initiale : 18 avril 2010, mise à jour (de l’oeil de la Fontaine au Trou du Vent) : 7 octobre 2012
www.bouzic-perigord.fr

La plus grande cavité de Dordogne

Le Trou du Vent s’étend sur 10800 mètres et est la plus grande cavité de Dordogne.

Le trou d’entrée a été découvert à la fin du XIXième siècle par M. Rougraud, instituteur à Bouzic, en enlevant des pierres au milieu d’une vigne, attiré par de la "fumée". C’était en fait l’air sortant du trou qui se condensait vu la basse température du moment.

JPEG - 107 ko
L’aven du Trou du Vent


En 1903, avec l’aide du curé Delpech, une compagnie de Limoges a exploré le Trou du vent et a découvert qu’il menait à un vaste réseau de galeries souterraines qui a pris le nom de Trou du Vent. Le Trou du Vent a ensuite été fermé par la Mairie. Dans l’entre-deux guerre, les Bouzicois ont exploré le Trou du vent en y descendant avec une nacelle frustre et des cordages. Gilbert Marzat de Langlade, agé actuellement de plus de 80 ans y est descendu plusieurs fois.

JPEG - 24.8 ko
Gilbert Marzat

Le Trou du Vent est un gouffre potentiellement dangereux de par la présence d’une rivière souterraine et par le fait que la plus grande partie de l’écoulement est libre. La rivière peut donc qui peut gonfler très vite en cas d’orage. En 1973, un spéléologue a écrit suite à une visite au Trou du Vent : "Nous avons fait à peine dix mètres qu’un bruit sourd se fait entendre derrière nous, un bruit qui nous arrive dans le dos, accompagné d’un souffle d’air. C’est la vague de crue qui nous rattrape, un mur d’eau déferle droit sur nous, gicle sur les parois dans un bruit d’enfer…’’

JPEG - 14.7 ko
Dans le Trou du Vent, la boue n’est pas rare !
JPEG - 314 octets

Après guerre, surtout entre 1960 et 1975, le Trou du Vent a souvent été visité par des spéléologues professionnels et amateurs.

JPEG - 32.4 ko
Une Planche à Clous du Trou du Vent
Jean-Pierre Bitard, spéléologue
Photo Christian Carcauzon http://argentine24.blog4ever.com/ph...


Cet afflux des visiteurs a engendré une série de dégradations et augmentait le risque d’accidents en particulier avec les amateurs pas toujours conscients du danger. En 1976, cela décida le Comité Départemental de Spéléologie de la Dordogne (CDS24) en accord avec la Mairie de Bouzic de fermer l’aven d’entrée par une grille permettant de contrôler les entrées.
A partir de 1990, le nombre de visites a néanmoins fortement augmenté et de surcroît des genres de tour opérator monayait leurs services pour la visite du Trou du Vent.

JPEG - 29.2 ko
Trou du Vent, galerie paragénétique.


Le Trou du Vent ne peut plus être visité depuis 1995.

En conséquence de ce qui est décrit plus haut, d’autant plus qu’elle était pénalement responsable des éventuels accidents qui pourraient se produire, la Mairie de Bouzic a décidé en 1995 d’interdire toute visite au Trou du Vent.


JPEG - 74 ko
Une cheminée du Trou du Vent
Raymon Dordognin, spéléologue.
Photo Christian Carcauzon http://argentine24.blog4ever.com/ph...




De l’oeil de la Fontaine au Trou du Vent


En 1979 et 1980, Christian Ussel, de St Martial de Nabirat, passionné de spéléologie et membre du spéléoclub de St Céré, a invité plusieurs plongeurs spéléo à Bouzic.

JPEG - 254.9 ko
Août 1980, plongée dans l’oeil de Fontaine ! (photo C. Ussel)


Le but de cette équipe interclub provenant de St Céré, Brive, Toulouse, Massat etc) était de franchir le siphon représenté par la Fontaine de Bouzic et de tenter d’atteindre les galeries du Trou du Vent par cette voie. Sans garantie aucune de succès, ce groupe avait en fait surtout pour buts de se réunir sur un nouveau site représentant un défi et de tester du nouveau matériel. Le siphon de la Fontaine s’est avéré bouché mais par du matériel pouvant être enlevé puisqu’il s’agissait de galets, gravier et sable amenés par la rivière souterraine lors de ses crues. Les plongeurs se sont donc relayés pour déboucher le passage, ce qu’ils ont finalement réussi à faire. Le passage ainsi ouvert n’était pas aisé : le plongeur devait se séparer de sa bouteille et passer "en décapelé" en poussant sa bouteille devante lui pour la suite du trajet. Potentiellement dangereux, ce n’était donc pas à la portée de tous !

JPEG - 314 octets
JPEG - 210.7 ko
Un équipement adapté (photo C. Ussel)
JPEG - 204 ko
C’était en période d’étiage (photo C. Ussel).
JPEG - 314 octets


JPEG - 216.3 ko
Peu de courant mais des végétaux (photo C. Ussel)


Les plongeurs de ce groupe ont ainsi pu remonter quelque peu le fil du siphon et une première salle en air. Par manque de temps, ils ne sont pas allé plus loin. Préparatifs et débouchage avaient pris beaucoup de temps.
Bien sûr, la nouvelle de ce passage s’est vite répandue dans le milieu spéléologique et d’autres groupes sont venus à la Fontaine de Bouzic pour retenter le passage et valider la jonction. L’année suivante, l’ancien réseau a été atteint, il était donc possible de passer de l’œil de la Fontaine dans les galeries du Trou du Vent ! Depuis 1995, l’accès aux galeries du Trou du Vent est interdit, que ce soit par le Trou du Vent ou par l’œil de la Fontaine.

JPEG - 215 ko
Ce fut une belle journée familiale ! (photo C. Ussel)

Commentaires  forum ferme

Logo de jcguyonneau
mardi 24 mars 2015 à 15h58 - par  jcguyonneau

Pour avoir plongé des dizaines de fois a bouzic et participé avec les copains au franchissement de la source j’ai vu un point de pollution de mes yeux tres en amont a 2 Km du trou du vent. les agriculteurs sont responsables et c’est a partir de 1980 que les speleo ont été chassés avec garde et gendarmes ...
L’eau est un bien precieux et nos elites s’en foutent ... Salut aux copains de St Martial

lundi 8 octobre 2012 à 09h52

La vraie raison de la fermeture du Trou du vent est bien connu des spéléologues du S.C.P.et ....de la Sogedo. D e toue façon l’eau est effectivement très polluée par une pollution de surface dont la provenance a été facilement identifiée.
Quand aux prolongements futures ils restent à découvrir et la vague excuse "d’une responsabilité communale" est sans fondement ou, alors, on interdit la spéléo dans toutes les communes de France.
Il n’y a eu, à ma connaissance aucun accident grave au Trou du vent qui était une cavité sur fréquentée mais sans difficultée (la preuve vû le nombre innexistant d’accident ). Il a été déplorable que certains spéléos ont fait de la visite une source de revenue et que cette sur-fréquentation a entraîné une pollution certaine à l’époque.
Un ancien fréquent visiteur du Trou du vent.

Logo de Jésus
lundi 10 septembre 2012 à 14h34 - par  Jésus

Je n’ai jamais entendu parler de problèmes sanitaires causés à des sources potables par des spéléologues. Il est sans doute rassurant mais surtout bien illusoire de penser que la fermeture améliore ou garantit la qualité de l’eau !
Vivement 2014 ;)

Logo de Jean-Paul Liégeois
mercredi 17 août 2011 à 23h55 - par  Jean-Paul Liégeois

Disposez-vous de données récentes ? Pourriez-vous nous communiquer vos sources ? Nous pourrions ainsi compléter cet article d’une manière rigoureuse. Merci d’avance.

JP Liégeois, Bouzic

Logo de TonydeStPompont
mercredi 17 août 2011 à 23h25 - par  TonydeStPompont

hummm, la microfaune a crevé depuis longtemps. La rivière souterraine est polluée par les pesticides et autres saloperies déversées dans les champs, ainsi que les égouts et lisiers des fermes situées sur le causse.
D’ailleurs, si tu bois un verre d’eau à la source, tes jours seront comptés...
Il parait que le trou est fermé pour protéger les gens et la source, MDR ! Ils feraient mieux de regarder où sont les causes de pollution plutôt que de faire comme les autruches. Les politiques sont tous les mêmes, du plus grands aux plus petits...

Logo de Le Maire
vendredi 29 juillet 2011 à 13h26 - par  Le Maire

Gérard, formellement tu as raison, pour être bref, j’ai simplifié la situation. La municipalité de Bouzic a effectivement pris un arrêté municipal (15 octobre 1995) mais basé sur un arrêté préfectoral (n°951525 du 29 septembre 1995) qui disait que la commune de Bouzic était responsable de la sécurité et de la salubrité (en particulier vu la présence d’une source pouvant être utilisée comme eau potable) de l’aven du Trou du Vent, alors propriété de l’Etat.

Depuis, la commune de Bouzic est devenue propriétaire des terrains autour de l’aven, ce qui renforce encore sa responsabilité d’autant que la Fontaine reste toujours en réserve pour l’eau potable en cas de problème au forage. Pour ces raisons, la commune de Bouzic est obligée de maintenir fermé l’aven du Trou du Vent.

Logo de Gerard
jeudi 28 juillet 2011 à 20h05 - par  Gerard

Jean Pierre, tout le monde reconnait tes qualités. Toutefois, il t’arrive de raconter des bêtises, et là c’est le cas.
D’abord, il n’y a pas d’arrêté préfectoral, nous avons fait un arrêté municipal. C’était une connerie, on peut le dire ! L’acquisition de l’entrée a été faite pour rentrer de l’argent... Ca n’a rien rapporté. Puis les histoires de personnes... bref, un nid à......
Il faudra bien en sortir et nous sommes assez nombreux sur la commune à le penser.

Logo de Jean-Pierre VALERY Maire
lundi 25 juillet 2011 à 11h43 - par  Jean-Pierre VALERY Maire

De quel droit vous permettez-vous de donner des leçons à la commune de BOUZIC ?.

Si cette grotte est fermée par arrêté préfectoral, c’est qu’il y a une raison.

Si vous voulez des explications, je suis prêt à vous recevoir à la mairie de Bouzic.

Logo de Jerome Lacan
dimanche 24 juillet 2011 à 11h09 - par  Jerome Lacan

Alors là, je tombe par hasard sur ce site, je suis bouche bée !
Quand on a une grotte comme cela, on en profite... c’est comme ça que ça se passe en France quand on est sain d’esprit.
D’autant que les professionnels de l’activité connaissent très bien le milieu souterrain et pourraient ramener du monde sur la commune qui en bénéficierait.....
A Bouzic, la consanguinité mène à la bêtise pure, on préfère fermer les grottes pour des raisons plus que farfelues.
J’irais donc planter ma tente dans une commune proche ou je pourrais visiter ce que je veux sans être empêché de la sorte... j’ai du mal à en revenir !

Logo de Edouard alfred le cèpe
mardi 13 juillet 2010 à 22h53 - par  Edouard alfred le cèpe

Le Trou de vent de Bouzic, est la cavité la plus grande du Périgord. Elle est aussi très connue des spéléologues de toute la France en particulier pour ces "planches à clou", dentelles de roche formées par la corrosion.

Dommage que le réseau ne soit ni accessible ni plus étudié. En particulier, il est fort à parier qu’une microfaune souterraine est présente dans un tel réseau...

Site web : Trou du vent suite
Logo de GONTRAN
jeudi 6 mai 2010 à 20h09 - par  GONTRAN

Le terrain calcaire est donc omniprésent à Bouzic et permet l’apparition de ces cavités
gigantesques creusées par l’eau. Très intéressant. MH

Brèves

2 février 2014 - Le Céou est dans les prés !

Notre chère Roselyne pense à tous les Bouzicois mais en particulier à ceux qui ne sont pas à (...)

23 octobre 2013 - Le Permis de Brive est rejeté !

4 octobre 2013 - Essor Sarladais : la géologie des causses du Périgord-Quercy

29 mars 2013 - FR3 29 mars : géologie bouzicoise et gaz de schistes

En ce vendredi 29 mars 2013, sur FR3-Périgords, dans le journal local de 19h15, il a été question (...)

19 octobre 2011 - Liens pour le gaz de schistes

Dans la rubrique "Gaz de Schistes", une série de liens utiles viennent d’être ajoutés. N’hésitez (...)