Noyeraies et sangliers : problème !

jeudi 9 octobre 2014
par  Jean-Paul Liégeois
popularité : 18%

Le ramassage des noix est maintenant mécanisé.

JPEG - 217.4 ko
Ramassage des noix à la machine à Malecourse par Bernard Manière (en 2012)


JPEG - 207 ko
Ce système est rapide et efficace.


JPEG - 183.1 ko
Mais pour que la machine puisse ramasser les noix, il faut un terrain bien plat.


JPEG - 156.8 ko
Et cela, Bernard sait y faire, un véritable billard.


JPEG - 185.9 ko
Mais cette année, au moment de secouer les noyers, mauvaise surprise ! Le sol est ravagé.


JPEG - 194.9 ko
Le sol est labouré, impossible de ramasser les noix à la machine. Même avec la roulette manuelle, ce ne serait pas facile.


JPEG - 217.1 ko
Des noix dans un paysage montagneux.


Que s’est-il passé ? La veille, le sol était nickel !
Pas compliqué de comprendre, en Périgord, un seul animal peut faire cela !


JPEG - 34.1 ko
Un sanglier laboureur, fouisseur, activité normale pour lui.
Les noix ne l’intéressent guère, ce sont les vers qu’il recherche.


JPEG - 186.5 ko
La noyeraie Manière est sinistrée.


JPEG - 159.7 ko
Sur de grandes surfaces.


JPEG - 175.3 ko
Devant ce désastre, Bernard ne voit pas beaucoup de solutions


GIF - 135.7 ko
Il a envisagé de s’équiper. Mais ce n’est pas lui qui gère la faune sanglière.


JPEG - 22.9 ko
Il a aussi envisagé de clôturer. Outre que l’esthétique serait faible, pourquoi devrait-il investir alors que normalement il n’y a pas de sangliers à Bouzic. Ils y passent à cette période de l’année car ils sont obligés d’être mobiles pour rester en vie.


JPEG - 263.9 ko
Alors que faire ? Maintenant mais aussi en prévision de l’année prochaine, que cela ne se reproduise pas ? Toutes suggestions bienvenues.
Il y a quelqu’un qui bout, ici sur le causse de Malanières.



Commentaires  forum ferme

Logo de Elo
lundi 27 octobre 2014 à 19h37 - par  Elo

C’est la nature qui le desside ! Les chasseurs font déjà beaucoup pour essayer d’éviter des dégâts malheureusement ou heureusement on ne peut pas prévoir la nature ... Quand a faire des cultures a coter des noyerais je ne pence pas que se soit la solution au contraire ! Après si vous penssez que c’est bien je vous invite a essayer . bonne soirée !

Une chasseuse de Bouzic

Logo de gorvel jean-michel
samedi 11 octobre 2014 à 15h18 - par  gorvel jean-michel

Pour moi Bernard c’est de clôturer la parcelle comme ont à fait en 2013 mais 2 à 3 semaines avant la récolte car tu as préparé le terrain et comme tu as arrosé les sangliers aiment ça l’année prochaine prévoir à l’avance les chasseurs de florimont-bouzic qui ont encore tué 2 sangliers dans le secteur des dégâts cordialement et avec vous a+

Logo de danielle figarella
vendredi 10 octobre 2014 à 09h00 - par  danielle figarella

une possibilité ! si les sangliers ont faim de leurs amenager des parcelles labourées en surface proches de noyeraies queques jours avant la récolte car le vers de terre devient une denrée rare meme dans nos jardins il faut meme savoir que la bouillie bordelaise les détruits !!!!

ou limiter la proliferation des sangliers mais qui la décide ?