Origine géographique des noms de famille des Bouzicois

dimanche 29 avril 2012
par  Jean-Paul Liégeois
popularité : 4%

Les noms de famille ont une histoire. Ils peuvent marquer une origine bien précise ou au contraire marquer un lieu fréquent, par exemple Dupont. Le point commun des Dupont n’est pas d’avoir un ancêtre unique mais d’avoir des ancêtres qui, un moment donné, ont vécu près d’un pont. Beaucoup de noms de famille cependant sont liés à une région, plus ou moins grande, d’où les membres ont essaimé, de manière plus ou moins importante.
Certains noms de famille apparaissent un moment donné d’une région et d’autres en disparaissent. Certains sont nombreux, d’autres sont rares.

GIF - 14.8 ko

Cette histoire, certains se sont acharnés à la reconstituer en étudiant les actes de naissance. Travail titanesque ! Ces informations sont disponibles sur un site interactif sous la forme de cartes en couleur, couleur d’autant plus intense que le nombre de personnes portant le nom en question est important. Il s’agit du site Géopatronyme. D’autres sites se basent sur l’annuaire téléphonique : l’information est différente : moins rigoureux (tout le monde n’a pas un téléphone fixe) mais plus actuel (lieu de vie actuel et non de naissance).Tout dépend de l’information recherchée.
Les actes de naissance ont le grand intérêt de pouvoir retracer la répartition des noms de famille au cours du temps : le site géopatronyme permet de comparer 4 périodes :

  • 1891-1915
  • 1916-1940
  • 1941-1965
  • 1965-1990
    Les naissances de moins de 2 ans ne sont donc pas encore prises en comptes.

    Ci-dessous, vous trouverez les répartitions géographiques pendant ces quatre périodes d’une série de noms de Bouzicois avec également l’origine étymologique de ce nom, quand nous avons pu la trouver tout au moins.

    Les noms que vous trouverez ci-dessous sont ceux des membres du conseil municipal (à tout saint tout honneur !) et à un début de noms supplémentaires. De prochains articles détailleront d’autres noms.

Légende des cartes :

  • Plus la couleur ocre du département est foncée, plus il y a eu de naissances dans le département en question.
  • Plus la carte de la France est globalement ocre, plus le nom est porté ; une carte globalement blanche indique au contraire un nom peu porté.
  • Les 3 départements où il y a eu le plus de naissance sont indiqués en haut à droite. Ils sont indiqués par les cercles verts sur la carte.
  • Le nombre écrit en grand et en gras en haut à gauche est le nombre total de naissances pour la période considérée.
  • Le nombre en bleu au large de l’Aquitaine est le nombre de naissance qui ont eu lieu en Dordogne pour la période considérée et la place de la Dordogne dans le classement des départements.



Valéry : le nom de notre maire.C’est le 2186e nom le plus fréquent en France. 3279 personnes ont porté ou portent ce nom depuis 1890 et ce, dans 89 départements.
C’est en Corse que le nom est le plus répandu (variantes : Valeri, Valerj). Valéry est le pluriel de Valerio, en français Valère et en latin Valerius, nom de personne très répandu. Ailleurs, il peut s’agir également d’un toponyme (le domaine de Valère).

JPEG - 383.5 ko
Valéry est très présent en Corse mas également dans le Tarn et la Corrèze. Les Valéry se sont bien implantés dans une autre île, la Réunion.


Manière C’est le 3468e nom le plus fréquent en France. 2252 personnes ont porté ou portent ce nom depuis 1890 et ce, dans 85 départements.
Fréquent en Bourgogne, c’est un toponyme avec le sens de "manoir" ou de "demeure rurale, ferme".

JPEG - 387.9 ko
Les Manière sont les plus fréquents en Côte d’Or, cœur de la Bourgogne. Pas étonnant que notre première adjoint soit le Président des viticulteurs du Vin de Domme. Les Manière ont toujours été également fréquents en Corrèze et en Dordogne.


Marty C’est le 124e nom le plus fréquent en France. 27084 personnes ont porté ou portent ce nom depuis 1890 et ce, dans 100 départements
Marty est une variante graphique de Martí, équivalent catalan ou occitan de Martin, prénom très répandu.

JPEG - 406.8 ko
Le cœur des Marty est dans l’Aveyron et le Tarn et lus récemment en Haute Garonne mais la Dordogne a toujours été un département riche en Marty.


Monteil C’est le 674e nom le plus fréquent en France. 8341 personnes ont porté ou portent ce nom depuis 1890 et ce, dans 99 départements. C’est un nom typique du Massif Central où il désigne un sommet peu élevé, une colline.

JPEG - 377.8 ko
L’origine des Monteil semble bien être la Corrèze d’où ils ont déferlé vers l’ouest en Dordogne et en Gironde et vers l’est dans le Cantal et l’Ardèche puis le Rhône. Sans parler de la région parisienne comme beaucoup.


Menant C’est le 2263e nom le plus fréquent en France. 3199 personnes ont porté ou portent ce nom depuis 1890 et ce, dans 82 départements.
Surtout porté dans le Maine-et-Loire, Menant correspond à l’ancien français manant. Au moyen-âge, menant désignait celui qui possédait une demeure riche, un manoir. Ce n’est que plus tard, à la fin du XVIe siècle, que manant a désigné un paysan.

JPEG - 393.5 ko
Les Menant sont clairement du nord-ouest avec Paris, la Manche et la Sarthe et plus récemment le sud de la Bretagne et l’embouchure de la Loire.


Delpech : C’est le 843e nom le plus fréquent en France. 7003 personnes ont porté ou portent ce nom depuis 1890 et ce, dans 97 départements.
C’est un nom typique du Sud-Ouest en en particulier du Lot. Pech signifie la colline. Delpech est donc l’équivalent de Dumont.


JPEG - 405.9 ko
Le cœur des Delpech, c’est le Lot. Mais également la Dordogne, le Tarn et Garonne et la Gironde et plus récemment la Haute Garonne. Le Sud-Ouest donc !


Mathen : C’est le 167503e nom le plus fréquent en France. 40 personnes ont porté ou portent ce nom depuis 1890 et ce, dans 19 départements.
Nous n’avons pas trouvé l’origine de ce nom.

JPEG - 344.1 ko
Mathen est un nom rare. 40 personnes en un siècle ! Il est originaire du nord-est, d la Marne et des Ardennes. Avec une implantation en Dordogne après-guerre mais de quelques personnes seulement, dont notre célèbre Loulou.


Boucher : C’est le 116e nom le plus fréquent en France. 27883 personnes ont porté ou portent ce nom depuis 1890 et ce, dans 100 départements.
Nom de métier. Ce nom provient du fait qu’au départ, le boucher était celui qui abattait les boucs (en fait les chevreaux). Rapidement, ce nom s’est substitué à l’ancien maiselier, nom disparu au XVe siècle.

JPEG - 412.2 ko
Boucher est un nom fréquent, ce qui est à lier à la profession du même nom. Il a toujours été le plus fréquent à Paris et au nord de Paris, de la Somme à la Seine Maritime.


Vielescot C’est le 197705e nom le plus fréquent en France. 31 personnes ont porté ou portent ce nom depuis 1890 et ce, dans 3 départements.
Nous n’avons pas trouvé l’origine de ce nom.

JPEG - 332.6 ko
Vielescot est un nom très rare et typiquement de Dordogne et Gironde. A par une petite incursion momentanée à Paris, Vielescot n’est connu que dans ces deux départements !


Dubernard : C’est le 10029e nom le plus fréquent en France. 909 personnes ont porté ou portent ce nom depuis 1890 et ce, dans 59 départements.
Ce nom signifie "fils de Bernard".

JPEG - 380.8 ko
Les Dubernard sont surtout présents dans le Sud-Ouest, de la Corrèze à la Gironde, en passant par le Lot et Garonne et la Dordogne. Une autre implantation existe également dans le Nord.


Gaillard : C’est le 68e nom le plus fréquent en France. 40816 personnes ont porté ou portent ce nom depuis 1890 et ce, dans 100 départements.
Gaillard a deux origines possibles. L’une est celtique (galia) qui est un sobriquet désignant une personne vigoureuse, courageuse ; l’autre est germanique, provenant des racines gail (= joyeux) et hard (= dur). Les deux sens sont donc similaires. Au Moyen Âge Gaillard est un prénom très répandu de l’Italie à l’Espagne.

JPEG - 413.5 ko
Les Gaillard sont nombreux t n’usurpent pas leur vigueur ! Ils sont bien répartis dans toute la France avec trois centres : Paris, Grenoble et la Dordogne.


Rauzet C’est le 53605e nom le plus fréquent en France. 181 personnes ont porté ou portent ce nom depuis 1890 et ce, dans 27 départements.
Rauzet est un nom méridional, dérivé de l’occitan raus, un endroit planté de roseaux.

JPEG - 359 ko
Les Rauzet ne sont pas très nombreux et ils sont concentrés en Dordogne et Gironde avec deux autres centres, la Creuse et le Puy de Dôme.


Figarella C’est le 40769e nom le plus fréquent en France. 242 personnes ont porté ou portent ce nom depuis 1890 et ce, dans 18 départements.
Figarella signifie "Figueraie".

JPEG - 352.5 ko
Les Figarella sont des Corses dont certains sont passés sur le continent de Marseille à Nice et l’un d’entre eux à Bouzic e qui fut un auteur essentiel du site de Bouzic.


Marzat : C’est le 35917e nom le plus fréquent en France. 276 personnes ont porté ou portent ce nom depuis 1890 et ce, dans 29 départements.
Ce nom paraît désigner celui qui est originaire du Marzat, hameau à Pillac (Charente). Le toponyme est écrit "le Marsac" sur la carte de Cassini (XVIIIe siècle) et provient robablement du domaine de Martius (ou Marcius), nom de personne latin.

JPEG - 365.8 ko
Le centre initial des Marzat est clairement la Charente d’où ils ont diffusé vers la Dordogne, la Charente Maritime et la Gironde mais également vers les pays de Loire juste au nord. Après-guerre, l’implantation des Marzat en Pyrénées Atlantique s’est développée.


Liégeois : C’est le 2656e nom le plus fréquent en France. 2821 personnes ont porté ou portent ce nom depuis 1890 et ce, dans 83 départements.
Ce nom est originaire de Belgique ou plus exactement de Wallonie (97% des Liégeois de Belgique, pour 1,8 % en Flandre et 1,2% à Bruxelles) et désigne celui qui est originaire de la ville de Liège ou de l’ancienne principauté ecclésiastique du même nom. Il est actuellement plus fréquent en France qu’en Belgique.

JPEG - 399.3 ko
Les Liégeois viennent de la Principauté de Liège et se sont surtout implantés dans les départements limitrophes de la Belgique mais se sont ensuite progressivement implanté un peu partout en France. Contrairement à la partie flamande de la Belgique où ils sont quasiment inexistants.


A Bouzic, les 2866 actes d’état civil de naissances font apparaître les noms suivants :
Amouroux, Arene, Aymar, Barde, Bennet, Besse, Bourgade, Bouygues, Brondel, Buffard, Cabanel, Cales, Caramel, Claret, Dalet, Debernard, Delmas, Delmont, Delpech, Delrieux, Destret, Deval, Durand, Florentin, Fournier, Fraytet, Gascou, Gaussinel, Gibily, Glenadel, Grangier, Griffoul, Izard, Jardel, Lacombe, Lacoste, Lafon, Lalande, Laporte, Lapouge, Lavergne, Lespinasse, Lorblanchet, Malaurie, Malvy, Manieres, Maranes, Maranzat, Maridat, Marty, Marzat, Maurie, Mourlanes, Pasquet, Pegourier, Rambier, Rauzet, Riviere, Roque, Roudel, Rougier, Sabroux, Silvestre, Soulillou, Tourenne, Tremoulet, Vergnole, Veze, Vielmon, Vigier.
Source : http://www.perigord.tm.fr/ chgp/nom...

JPEG - 36.6 ko
Oeuvres d’ancêtres périgourdins. Mais quels étaient leurs noms ?

Commentaires  forum ferme

Logo de Michèle Gaillard
mardi 8 mai 2012 à 02h10 - par  Michèle Gaillard

Je découvre cette étude absolument fantastique ; merci Jean-Paul ; c’est un feu d’artifice dans ce ciel dordognais, français et .... belge ;

Espérons que de nombreux lecteurs vont se passionner ; il faut que nous en fassions "la
publicité"

Logo de danielle  delpech
samedi 5 mai 2012 à 08h36 - par  danielle delpech

merci encore pour cet exellent article
encore un article super intéressant qui plait aux petits comme
aux grands !!

Navigation

Articles de la rubrique

Brèves

2 février 2014 - Le Céou est dans les prés !

Notre chère Roselyne pense à tous les Bouzicois mais en particulier à ceux qui ne sont pas à (...)

23 octobre 2013 - Le Permis de Brive est rejeté !

4 octobre 2013 - Essor Sarladais : la géologie des causses du Périgord-Quercy

29 mars 2013 - FR3 29 mars : géologie bouzicoise et gaz de schistes

En ce vendredi 29 mars 2013, sur FR3-Périgords, dans le journal local de 19h15, il a été question (...)

19 octobre 2011 - Liens pour le gaz de schistes

Dans la rubrique "Gaz de Schistes", une série de liens utiles viennent d’être ajoutés. N’hésitez (...)